I ♥ New York

Le désir est un étranger que l'on croit connaître.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Enola Andrews

Aller en bas 
AuteurMessage
Enola Andrews

avatar

Féminin
Nombre de messages : 23
Emploi : Concervatrice du MET
Chanson du moment : Snow Patrol - Chasing cars
Date d'inscription : 18/04/2007

On The HotLine
Aventure du moment: A quoi ça sert?
How Hot Is The Line?:
10/100  (10/100)
Address Book:

MessageSujet: Enola Andrews   Mer 18 Avr - 16:56

I: ID

Nom: Adrews

Prénom (s): Enola

Surnom (s): Aucun

Date et Lieu de Naissance: 25 mai en Arkansas à Little Rock

Age: 22 ans



II: Physionomie

Description Physique: Enola n’est pas excessivement grande, du haut de son mètre soixante-dix mais possède une silhouette fine et élancée qui la fait paraître beaucoup plus grande qu’elle ne l’est. Mince, trop vous diront certains la jeune femme ne fait pourtant aucun régime particulier pour entretenir son corps. Et pour être honnête, elle méprise ses femmes qui s’échinent pour perdre quelques kilos en s’affamant. A vrai dire elle ne fait pas vraiment attention au charme que peu avoir son physique et bien que consciente qu’elle possède des longues jambes sublimes et un corps aux courbes harmonieuses, elle ne fait rien pour le mettre en valeur.
Tout dans l’attitude de la jeune femme et même de son visage émane un charme fragile, si délicat qu’elle semble être faîte de porcelaine. Ses yeux bleus à l’éclat doux et grave sont rehaussés par sa peau de pèche, pâle sans être aussi crémeuse que celle de certaines femmes mais dépourvue de toute trace de hâle. Sa bouche aux lèvres pulpeuses lui confère un air très enfantin accentué encore par les taches de son parsemant son visage. Enola hait ses tâches, qui pourtant, lui confère un certain charme. Bien qu’elle n’ait jamais cherché à les masquer, elles sont la seule chose qu’elle n’aime pas chez elle. Non pas qu’elle soit particulièrement sûre de son charme, oh non… Bien au contraire. Enola n’apporte aucune sorte d’importance à l’apparence physique, que ce soit la sienne ou celle des autres. Seulement, lorsqu’elle était adolescente et même aujourd’hui encore beaucoup de gens lui ont fait des remarques plus ou moins sympathiques sur ses petites taches constellant sa figure et si il y aune chose qu’elle déteste c’est se démarquer des autres et se faire remarquer. Trop timide et effacée volontairement pour éviter d’attirer l’attention sur elle, elle refuse de se démarquer, ignorant que son charme différent de celui de la pin up standard la démarque qu’elle ne le veuille ou non…


Manie, Tic, ou autre signe particulier: Elle n’en a aucun.

Style de vêtements : Comme déjà signalé plus haut, Enola déteste se faire remarquer et s’habille en conséquent. Le plus souvent, elle s’habille de façon simplissime, un jean, un T-shirt et le tour est joué. De plus au vue du job qu’elle fait, ça façon d’être habillée ne choque pas outre mesure, elle est jeune et compétente cela suffit au gens.

II: Description Psychologique

Description Caractérielle: Enola. Alone à l’envers. Son prénom résume tout à fait le caractère de la jeune femme. Seule. Toujours seule, cela pulse en elle, au point où parfois dans certains gestes, certaines expressions sa farouche solitude transparaît, bien vite caché derrière une attitude impassible. Parce qu’elle est issue d’une famille aux revenus modestes et qu’elle n’a débarqué à New York que très tard, la jeune femme reste quelqu’un de très simple et discrète. Peu portée par le « m’as tu vu » New-Yorkais, elle peux passer pour une fille effacée et timide, mais bien que cette image la satisfasse, ce n’est pas le cas. Depuis le jour où elle a été violée, Enola ne fait plus attention à l’image d’elle qu’elle donne aux gens, bien qu’elle n’ai jamais été une personne au caractère tapageur et introverti, Enola n’accorde plus sa confiance aussi facilement et naïvement qu’autrefois, et, depuis qu’elle est revenue à New York n’a repris de contact avec plus aucuns de ses anciens amis. Calme, douce et attentive, elle possède une sensibilité artistique très développée d’où sa vocation. Mais, pour être conservatrice, il faut posséder une autorité et un certain charisme qui, ne se montre que dans sa profession. Dès sa sortie du musée, Enola Andrews redevient la créature discrète et effacée derrière laquelle elle se cache. Trop simple, trop discrète, trop effacée, cela fait beaucoup de trop pour les hommes. Car les rares qui osent aborder la jeune femme sont vites rebutés par sa méfiance excessive et son refus de laisser transparaître ses sentiments immédiatement.

Qualités et Défauts: Trop méfiante, surtout envers les hommes, elle ne dévoile rien sur se sentiments même si il s’agit d’une personne en qui elle accorde sa confiance. Incapable d’accorder confiance aux personnes du sexe opposé, elle se méfie et a auto-détruit sa vie sentimentale à cause d’un blocage. Malgré son ascension sociale fulgurante et qu’elle soit une exception à cause de son sexe et de son âge en tant que conservatrice, elle n’en reste pas moins très modeste.

III: Histoire

Histoire du Personnage:


Enola Andrews naquit un 25 mai à Little Rock en Arkansas, Clive et Anna Andrews avait déjà trois enfants, Kate, Taylor et Daniel âgés deux respectivement de sept et cinq ans et trois ans lorsque la petite dernière arriva. Enola n’était pas vraiment attendue par le couple qui considérait qu’un quatrième enfant ne serait pas judicieux étant donné leur situation financière. En est fait, leur situation n’était pas vraiment idéale. Clive tenait une petite imprimerie dont la situation ne faisait qu’empirer alors que son épouse, Anna, avait dut arrêter ses études lorsqu’elle était enceinte et était à ce jour mère au foyer. Il s’était rencontrés au lycée et était immédiatement tombés amoureux l’un de l’autre, malheureusement, lorsqu’Anna tomba enceinte de Kate, elle n’avait pas terminé ses études et la situation de Clive n’était pas plus stable. Alors il dut écourter ses études et se débrouiller seul pour pourvoir au besoin de sa future femme étant donné que les parents d’Anna désapprouvèrent le fait qu’elle veuille le garder.
L’enfance d’Enola ne fut ni heureuse ni malheureuse, bien que ses parents les aimaient plus que tout les quatre enfants n’eurent pas tous la possibilité de faire les études qu’ils souhaitaient et seul Daniel garda contact régulièrement avec ses parents et sa sœur.

Lorsque Enola quitta son Arkansas natal pour partir terminer ses études à New York elle avait à peine dix-neuf ans. Issue d’une famille nombreuse au revenu modeste, Enola eût beaucoup de mal à s’adapter à la vie New-Yorkaise, c’est pourquoi dès sa sortie de l’aéroport, elle fut prise en charge par un ami d’enfance Keith Ryan, de trois ans son aîné, qu’elle considérait comme un frère. Très vite elle emménagea non loin de l’appartement du jeune homme. Il exerçait une protection quasi constante sur la jeune et fragile jeune étudiante en art. Lui faisait des études de droit et, contrairement à la jeune femme possédait des parents aux revenus assez importants pour lui permettre de vivre aisément.

Plus le temps passait, plus le lien qui unissait Enola et le jeune homme se renforçait, lui était fasciné par la complexité et la fragilité du caractère de la jeune femme et elle l’aimait avec toute l’intensité que lui permettait ses dix-neuf ans. Alors cela n’étonna personne de leur entourage lorsqu’elle s’installa chez lui.

Pourtant sa vie ne ressemblait en rien au rêve idylliques qu’elle entretenait lorsqu’elle était une petite fille, la jeune femme supportait mal la jalousie maladive de son compagnon. Elle l’aimait, mais était trop jeune pour accepter rester cloîtrée, avec interdiction d’approcher toute personne du sexe opposé. Bien que peu encline à se disputer avec lui, Enola ne supportait plus le caractère trop protecteur du jeune homme et son inlassable habitude de surveiller le moindre de ses faits et gestes. Cela faisait maintenant deux ans qu’il étaient ensemble.

Un soir, Enola sortait de ses cours, c’était l’une de ses douces soirées de printemps pendant lesquelles elle aimait flâner un peu avant de rentrer chez elle. La jeune femme avançait d’un pas lent, lorsqu’elle fut rattrapée par l’un des étudiants suivant les mêmes cours qu’elle. Elle ne se rappelait plus vraiment son nom, mais elle gardait de lui le souvenir d’une personne sympa. Alors lorsqu’il lui proposa de la raccompagner, elle accepta. Sans crainte, elle monta dans sa voiture et lui proposa même de boire quelque chose chez elle avant de repartir. Grave erreur. Elle savait que Keith allait rentrer tard et que le charmant jeune homme serais déjà partie d’ici là. Autre erreur.
Malheureusement, le jeune homme n’avait pas vraiment la même idée derrière la tête qu’Enola, à peine la porte fut elle refermée qu’il la serra contre lui tentant en vain de l’embrasser. Elle repoussa une fois, deux fois, trois fois. Il entra dans une fureur effrayante. Lui tordant le poignet, il la poussa dans la chambre. Avec un hurlement, elle se débattit, en vain. D’un coup violent, il la fit valdinguer contre une lourde étagère, elle s’effondra au sol, pour ne plus bouger. Tout le reste lui parut flou, comme-ci elle ne le vivait pas vraiment mais en était que spectatrice. Seul dans sa mémoire le visage de cet homme qu’elle ne connaissait quasiment pas penché sur elle. Puis plus rien, un brouillard d’où rien ne perçait.

Quelques heures plus tard, elle se réveillait dans une chambre qui n’était pas la sienne, dénudée de tout effet personnel. Un chambre d’hôpital. Et un visage penché sur elle. Tout les éléments de cette horrible soirée lui revinrent en mémoire. Une larme roula sur sa joue, bientôt suivie d’une multitude d’autres. Keith l’observait impuissance les poing serrés. Levant un regard douloureux vers son compagnon au visage boursouflé et encore marqué des coups que les deux hommes s’étaient mutuellement donné lorsqu’il était rentré. Il effleura sa joue, mais seul un frisson répondit à son geste, les grands yeux bleus emplit de détresse fichés dans les siens. Elle ne serait plus jamais comme avant, il en était intimement convaincu. Plus jamais. Toute sa vie, à peine commencé, serait marquée au fer par cette soirée. Envolée la fraîcheur et l’insouciance de la douce Enola. Plus jamais. Plus jamais comme avant. Elle avait fermé les yeux, mais il savait que sous ses paupières closes la même scène défilait sans cesse en continu.

A sa sortie de l’hôpital, elle ne resta pas longtemps chez eux. Elle ne supportait plus qu’il ne la touche ne serrais-ce que pour la saisir dans ses bras. Elle allait partir.
A cette pensée, une bouffée de désespoir la saisit, elle l’aimait et malgré le fait qu’elle ne supporte plus son contact elle savait qu’il lui faudrait du temps avant de l’oublier lui et ce bonheur éphémère au quel elle allait renoncer.
A peine arrivée, elle se jeta sur sa valise et y entassa toute ses affaires. Se retournant pour saisir un pull, elle se figea fixant le palier de la porte de sa chambre les yeux agrandis par l’inquiétude et la douleur. Brisant le pesant silence qui les entourait il lança un « Je sais » qui parut aussitôt avoir été étouffé par le silence. Il ne fit rien pour l’en empêcher, il resta planté au même endroit et ne sembla pas entendre la porte claquer lorsqu’elle la franchit

Le soir même la jeune femme, passa une nuit d’insomnie à l’hôtel et dès le lendemain un taxi vint la prendre pour la reconduire dans sa ville natale où elle espérait terminer les études qu’elle avait abandonnés à New York.

Ses parents lui parurent distants et froids certainement parce qu’elle ne leur avait pas donné de nouvelle depuis de long mois. Ne les supportant plus Enola resta là-bas un mois avant de repartir.
Plus rien ne la rattachait à son ancienne vie, elle se jeta avec acharnement dans sa passion, l’art. A seulement vingt-deux ans la jeune femme devint la toute nouvelle conservatrice du Metropolitan Museum of Arts. Bien que beaucoup de personne ont été choqué de voir une si jeune femme à la tête de responsabilité si lourde et culturellement complètement à l’opposé de sa génération, Enola dirige d’une main de fer le musée et est reconnue comme très professionnelle et compétente dans son milieu…


IV: Gouts

Gouts Du Personnage: Enola apprécie beaucoup l’art sous toute ses formes bien qu’elle est une préférence marquée pour la peinture. N’ayant pas de réellement de don elle-même, elle se contente d’admirer…

V: Autres:



Avatar: Maria Gregersen. (une brune cette fois Siffle )
Ou avez-vous connu le forum? Par moi. C’est mon deuxième compte je suis aussi Heather Carlyle

Votre niveau RP sur une échelle de 1 à 10? 6 à 8


Présence Sur Le Forum: Deux à trois fois par semaine au pire des cas.


Dernière édition par le Mer 18 Avr - 18:06, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nate Worthington
Cute Admin | Angel Eyes with Pretty Face
avatar

Masculin
Nombre de messages : 808
Age : 29
Emploi : (Futur grand) Acteur ^^
Chanson du moment : Housse de Racket - Oh Yeah
Age de votre personnage : 26
Where can I find You? : Coming Soon
Date d'inscription : 17/02/2007

On The HotLine
Aventure du moment: C'est à dire que ça change tous les jours...
How Hot Is The Line?:
200/100  (200/100)
Address Book:

MessageSujet: Re: Enola Andrews   Mer 18 Avr - 17:15

Bienvenue cheers

Il faut que tu te trouve un avatar Razz Et euh ta fiche est parfaite, sauf un petit bemol, on ne sait pas grand chose sur ton enfance, la rencontre de tes parents... silent

Il me faut donc l'avis des autres admins pour pouvoir te valider Wink

_________________
    Different day
    Different bitch

    © exorcizamuste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://i-heart-ny.frbb.net
Romy Austeen
BELLADMIN • WHAT THE FRAK DUDE.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 912
Age : 27
Emploi : Photographe • artiste.
Chanson du moment : TTC • Girlfriend.
Age de votre personnage : 21 ans
Pseudo sur HotLine : BITCH.
Date d'inscription : 16/03/2007

On The HotLine
Aventure du moment: • Graham and more.
How Hot Is The Line?:
90/100  (90/100)
Address Book:

MessageSujet: Re: Enola Andrews   Mer 18 Avr - 17:16

D'accord avec Alex, juste un petit truc sur les parents & les enfances bounce

_________________

    even though we went too far
    you're my most beautiful scar
    and baby doll you're a porn soul
    homeless wall I’m your prom doll .

    © ohxlucia & Daisylamb.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saving-catwalk.livejournal.com/
Enola Andrews

avatar

Féminin
Nombre de messages : 23
Emploi : Concervatrice du MET
Chanson du moment : Snow Patrol - Chasing cars
Date d'inscription : 18/04/2007

On The HotLine
Aventure du moment: A quoi ça sert?
How Hot Is The Line?:
10/100  (10/100)
Address Book:

MessageSujet: Re: Enola Andrews   Mer 18 Avr - 17:18

Ok, je vais arranger ça, pas de problème. Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serena Davenport
• Daring Lips • Give me days I'll always remember and night I'll never forget
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1300
Age : 30
Emploi : Yeah Right *façon Barney*
Age de votre personnage : 26 ans
Where can I find You? : Au bureau
Pseudo sur HotLine : Daring Lips
Date d'inscription : 01/02/2007

On The HotLine
Aventure du moment: ...
How Hot Is The Line?:
99/100  (99/100)
Address Book:

MessageSujet: Re: Enola Andrews   Mer 18 Avr - 17:19

+ 2 ^^

Allez quelques petites lignes sur ta vie d'avant et ce sera parfait! Bienvenue, enfin Re ^^

_________________
© woody pepper • anarya @ LJ.
Don't need no Maybelline
'Cause I'm a beauty queen
Don't need no L'oreal
'Cause i'm a bitch bad as hell
If you're a Casanova?
Then I'm a supernova
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://i-heart-ny.frbb.net
Enola Andrews

avatar

Féminin
Nombre de messages : 23
Emploi : Concervatrice du MET
Chanson du moment : Snow Patrol - Chasing cars
Date d'inscription : 18/04/2007

On The HotLine
Aventure du moment: A quoi ça sert?
How Hot Is The Line?:
10/100  (10/100)
Address Book:

MessageSujet: Re: Enola Andrews   Jeu 19 Avr - 10:29

Merci Wink.
C'est fait ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nate Worthington
Cute Admin | Angel Eyes with Pretty Face
avatar

Masculin
Nombre de messages : 808
Age : 29
Emploi : (Futur grand) Acteur ^^
Chanson du moment : Housse de Racket - Oh Yeah
Age de votre personnage : 26
Where can I find You? : Coming Soon
Date d'inscription : 17/02/2007

On The HotLine
Aventure du moment: C'est à dire que ça change tous les jours...
How Hot Is The Line?:
200/100  (200/100)
Address Book:

MessageSujet: Re: Enola Andrews   Ven 20 Avr - 17:31

Desolé du retard

C'est parfait cheers

Je valide Very Happy

_________________
    Different day
    Different bitch

    © exorcizamuste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://i-heart-ny.frbb.net
Enola Andrews

avatar

Féminin
Nombre de messages : 23
Emploi : Concervatrice du MET
Chanson du moment : Snow Patrol - Chasing cars
Date d'inscription : 18/04/2007

On The HotLine
Aventure du moment: A quoi ça sert?
How Hot Is The Line?:
10/100  (10/100)
Address Book:

MessageSujet: Re: Enola Andrews   Ven 20 Avr - 18:05

Merci Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Enola Andrews   

Revenir en haut Aller en bas
 
Enola Andrews
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Enola Vandom
» Sixtine Andrews
» Enola Ruddick
» Enola Sugar, ou comment se rendre compte que la vie, c'est compliqué ~ [Modifiée]
» Enola Jansen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I ♥ New York :: After the Show :: Corbeille :: Présentations Validées-
Sauter vers: